En bateau dans l'archipel de Phi Phi

Thaïlande - Journal de bord

Publié le Tue Jan 19 01:37:18 CET 2016 par :

decouvertemonde

Baroudeur, routard

Rédacteur

Retrouvez le récit de ma journée découverte en bateau des îles de l'archipel de Phi Phi en Thaïlande.

En bateau dans l'archipel de Phi Phi

La nuit avait été difficile, car sur Koh Phi Phi Don l’ambiance est perpétuellement à la fête créant des soirées bruyantes et arrosées. Nos murs de chambre semblaient être aussi minces qu’une feuille de papier tellement le bruit résonnait. Il nous était impensable de s’éterniser sur cette île thaïlandaise de la mer d’Andaman soi-disant paradisiaque. Mais il était hors de question de la quitter sans avoir vu de nos propres yeux Koh Phi Phi Ley rendue célèbre par le film «The beach» avec Leonardo Dicaprio.

 

 

Une virée en bateau dans l'archipel de Phi Phi

Ce matin, malgré un réveil plutôt difficile, le temps est splendide. Le soleil est chaud et ses rayons accentuent la teinte turquoise de cette mer translucide. Accompagnées de quelques touristes occidentaux et de notre guide pour la journée, nous rejoignons la charmante embarcation qui nous amènera à la découverte du petit archipel de Phi Phi.

 

Des milliers de poissons miniatures nagent autour de notre long tail boat (bateau à longue queue) lorsque nous y posons pied. Il y a de la vie dans ces fonds marins, et heureusement, car une séance de plongée est prévue à l’horaire.

 

Quel plaisir de glisser sur cette mer à bord de cette embarcation traditionnelle. Assise à l’avant du bateau, le regard perdu vers l’horizon, seul le bruit du moteur et le vent qui souffle dans mes oreilles servent de bruit de fond à ce décor. Soudain, nous ralentissons jusqu’à n’entendre que le bruit du clapotis des vagues frappant la coque. Nous mettons pied à terre sur l’île des singes.

 

 

Des îles de cartes postales

Le sable fin et blanc se jette dans une mer idyllique. Un décor typique d’une carte postale dont on se prend à rêvasser. Quelques bateaux à longue queue sont amarrés l’un à la suite de l’autre offrant un beau chapelet de structures en bois enjolivées par des guirlandes et des fleurs multicolores.

 

Je fais quelques pas et des macaques se ruent vers moi. L’un d’eux essaie même de me grimper sur le dos. Au même moment, ma partenaire tente d’échapper à un autre qui la pourchasse pendant qu’elle essaie de filmer. Décidément, ces bêtes n’ont pas peur des hommes qui viennent par centaine sur leur île à tous les jours. Ils en profitent même pour dérober la nourriture que les gens ont la mauvaise idée de sortir de leur sac.

 

Nous reprenons la route pour rejoindre d’autres plages de l’archipel. La suivante, tout aussi belle que celle des singes, semble plus tranquille. Quelques petits cabanas servent d’étals de marchandises. La jungle est adossée à la plage. On en profite pour faire saucette avant de repartir.

 

Nous longeons des falaises abruptes qui se jettent directement dans la mer et dans lesquelles semblent se former des grottes. Blotties entre ces structures rocheuses et à l’abri des regards, de petites baies et de jolies plages isolées semblent oubliées. C’est justement ici que nous mettons masque, tuba et palmes pour faire une petite séance de plongée en apnée. Quelle joie de barboter dans cette eau cristalline ou de jolis petits poissons curieux viennent nager près de nous.

 

Le dernier arrêt est à Maya Bay où le film fut tourné. Le décor est splendide avec la petite baie isolée entre un arc de cercle rocheux. Mais le flot de touristes, comme nous, qui y débarque en fin d’après-midi ainsi que les dizaines d’embarcations dans la baie ne font pas  ressentir « ce sentiment du bout du monde, d’île déserte » qu’inspire cet endroit dans le film. Nous n’étions clairement pas les seules à vouloir venir sur ce célèbre lieu de tournage. Pour ne pas entendre tout ce brouhaha autour de moi, je mets la chanson Porcelain de Moby dans mes oreilles pendant que je projette mon regard vers la mer. Je l’avais préparée pour l’occasion. Je sais que ce n’est pas tellement original. Mais bon, à chacun son petit moment de bonheur.

 

Le soleil commence à descendre dans le ciel et la mer devient de plus en plus agitée. Il est temps de rentrer. Un coucher de soleil magnifique nous accompagne jusqu’à Koh Phi Phi Don alors que nous prenons plaisir à être projetées dans les airs à chacune des vagues et à être éclaboussées aux atterrissages plutôt brusques.

 

Pour suivre mes aventures autour du monde, rejoignez-moi sur mon blog voyage Découverte Monde.

Connectez-vous pour laisser un commentaire.

À LA UNE : l'article de decouvertemonde

À LIRE dans la tribune Inspirations & Découvertes